top of page
  • Dominique BOUR

Suite street art poem

Oui lʼart des rues toujours exulte Parfois il crie ou même éructe Enfant de tous et fils de rien Cʼest enfin toi qui parle, pas un bâtard Cʼest toi qui écrit ses poèmes et ses dessins sont de ta main Non lʼart des rues nʼest pas une pute Il dit très fort lʼart nʼest pas mort Il faut le trouver dans la rue et non dans les endroits qui puent Il est direct et spontané Quand il est mis dans des musées, comme un objet, une monnaie ,il fait gagner les mecs à pognon et ceux qui font semblant Il est ta révolte et ta lutte avec lui tu dois crier Né dans la rue t'as pas eu de chatte Mais t'as des couilles, pour changer ça Parmi tous ces comiques il te faudra choisir Voir le monde tel quʼil est, être ému et sourire Et contre les bouffons qui ne nous font pas rire , prédateurs de la terre et de lʼhumanité Réfléchir et penser avant de les élire

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

fébriles, Ils attendaient l’envol majestueux de ces oiseaux de proie. Dans le confort inouï de plastique et d’acier,ils savaient... Dans d’autres fulgurances, des ascenter otis allaient les propulser

A lʼinstar de sa célèbre homonyme, La réputation de Laco, vit de ses trésors enfouis dans ses fosses nasales. Largement explorées, grattées, défoncées par des spéléologues serviles, entraî

Le regard attiré vers le sommet des arbres, accroupi, immobile il scrute la canopée. Ainsi dans ce linceul qui parfois le protège et plus souvent t’inquiète, une ombre inhabituelle vient de se profil

bottom of page